Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Période de découverte et d’adaptation, la première année est pluridisciplinaire. Elle requiert de l’étudiant beaucoup de travail et d’énergie. Devenir auteur ou créateur, constitue une attitude de vie. La formation en année 1, au-delà de l’assimilation de nombreuses connaissances fondamentales, doit se vivre comme le début de la construction d’un champ de recherches, personnel et autonome, et l’apprentissage d’un engagement de soi au quotidien.

Le parcours de l’étudiant à la HEAR se dessine dès son entrée en année 1 et le choix de site d’entrée est déterminant.

À l’issue de l’année 1, l’étudiant choisit son orientation en concertation avec l’équipe pédagogique et compte tenu de son projet artistique et de ses compétences.

À Strasbourg, elle mène aux DNA en Art, Art objet, Communication graphique, Illustration, Didactique visuelle, ou Scénographie.

À Mulhouse, elle mène aux DNA en Art, Design, ou Design textile. Le planning des cours est préparé différent sur chacun des semestres.

Un planning horaire composé de cours pratiques et théoriques obligatoires organise le premier semestre. Le second semestre permet d’inscrire l’étudiant dans un parcours d’évolution plus autonome au sein de l’école. Des modules au choix sont proposés, en lien avec un enseignement théorique qui reste obligatoire ; l’étudiant travaille à la réalisation d’un document de recherche qui vient nourrir et construire sa réflexion plastique.

Pour le site de Mulhouse, il lui est proposé d’accompagner un étudiant diplômable (DNAP, DNSEP) pour l’assister dans le déroulement de son diplôme.

Pratique et théorique

Les enseignements plastiques visent à mettre progressivement en place les conditions d’un projet personnel. Enseignés par des plasticiens aux pratiques et engagements multiples, les champs disciplinaires sont entendus à la fois comme outils de perception et d’analyse, terrains d’expérimentation, moyens d’expression et modes de représentation traversés par des codes et une culture. L’étudiant est invité à s’y exercer, à interroger ces connaissances théoriques et pratiques, les approfondir, les détourner, les rapporter à ses propres préoccupations, en un mot, à les faire siennes. L’approche théorique vise à ordonner et articuler des idées, s’exercer à comprendre des enjeux, repérer des intentions et construire les bases d’une culture générale ouverte. Se forger des méthodes de travail et des outils conceptuels pour problématiser et développer ses propres recherches, c’est là un travail de longue haleine qui se poursuivra et s’approfondira au fil des années suivantes. Cette première année doit être intense, expérimentale, réjouissante et ambitieuse, et cela doit se refléter dans la quantité, la qualité et l’évolution du travail, chaque étudiant devant chercher une méthode et une démarche qui lui seront propres, car les chemins d’apprentissage sont multiples et variés.

Modalités pratiques et règles de fonctionnement

La pédagogie favorise cours, exercices et apports fondamentaux. Elle combine enseignement de groupe et suivi de projet individuel. Tous les cours sont obligatoires et les horaires à respecter. En cas d’absence, l’étudiant est prié d’en faire connaître le motif dans les plus brefs délais auprès du service Scolarité de son site.

Évaluations

Evaluation par cours
L’accrochage et la présentation de l’ensemble du travail, appelé « bilan », est une étape déterminante pour la réussite de l’année 1. L’étudiant présente ses travaux à une équipe d’enseignants. Il est invité à s’exercer à une mise en espace pertinente, à porter un regard critique sur ses recherches et réalisations et à y déceler des lignes de force. Ce premier bilan, réalisé à l’issue du premier semestre, vient encourager l’étudiant à poursuivre ses recherches ou bien l’alerter et pointer certaines difficultés.

Evaluation globale du travail
Le bilan du deuxième semestre évalue l’ensemble des compétences et connaissances acquises. Dans sa notation, le jury prend en compte le travail fourni, la participation et l’assiduité aux cours, les notes et remarques décernées au cours de l’année.

Il se prononcera alors sur l’obtention des « crédits » pour le passage en année supérieure. Les décisions du jury sont souveraines. En cas d’échec au bilan final, il peut éventuellement être proposé à l’étudiant de procéder à une seconde présentation.

L’année 1 ne peut pas être redoublée sauf pour raisons médicales. L’obtention de 60 crédits ECTS est requise pour le passage en année 2.

Modalités de choix de lʼoption

Les approches pédagogiques propres à chaque option seront expliquées au cours de l’année. Il est nécessaire à ce que les étudiants émettent deux voeux d’orientation minimum au moment du 2e bilan.

Le choix définitif sera confirmé fin juin, après délibération des commissions d’orientation composées d’enseignants des différentes options en fonction des aptitudes et du nombre de place défini chaque année dans l’option ou la mention. Il est à noter que pour l’année 2 dans l’option communication, cette année commune aux trois mentions (graphisme, didactique visuelle et illustration) accueille 26 étudiants.