Sur le site d'arts plastiques de Mulhouse sévit le mystérieux Ministère de l'impression qui forme et – déforme – à la sérigraphie les jeunes artistes en devenir. Chaque année, Madame et Monsieur les ministres publient leur carnet de bord, une sorte de recueil de leurs faits et gestes, une véritable caméra embarquée au sein de l'atelier.

Tout est noté minutieusement. « Mercredi 6 octobre, Bobby, projet papier peint, impression module 4 couleurs, 20 exemplaires ». « Lundi 21 novembre, fabrication 2 grands écrans pour Tranches de quai ». « Mardi 2 mai, Antoine reliure + façonnage 3 éditions book ». Une tâche réalisée, une ligne sur le carnet.

Ce méticuleux travail d’archivage est effectué par Claire Morel et Christian Savioz, les patrons de l’atelier sérigraphie, désormais connu sous le nom de Ministère de l’impression. « Ce fonctionnement nous permet de nous organiser sur une année entière », explique Christian Savioz, « on arrive à identifier les périodes chargées et surtout les périodes calmes, propices à lancer de nouveaux projets avec les étudiants », poursuit Claire Morel.

Art processuel

Mais ce carnet de bord constitue bien plus qu’un simple outil d’organisation : le Ministère de l’impression revendique et met en avant le processus de création de ce journal intime artistique, qui devient alors un objet d’art processuel. « Ce carnet est une imitation, en version papier et réelle, des fichiers ZIP (ndlr : en informatique, le ZIP est un format de fichier permettant l’archivage et la compression de données) », explique Christian Savioz, « un peu comme un batteur qui essayerait d’imiter une boîte à rythme ».

Le drame de la matière

Depuis le drame de la matière – ère avant le Ministère – , le binôme s’est organisé en « secte » aliénée au travail. « La bureaucratie n’est pas que réservée aux bureaucrates, elle peut être une forme d’expression. Tout peut être de l’art, même les concepts les plus technocratiques », philosophe Savioz. « L’art est omniprésent, il faut simplement jouer », conclut-il, mi-sérieux mi-amusé, nous laissant méditer sur ce concept…


Consultez le carnet de bord 2016-2017 de l'atelier sérigraphie de Mulhouse Retrouvez le Ministère de l'impression sur Instagram