La HEAR va étendre une partie de ses activités au sein de la Manufacture des Tabacs, située à quelques mètres de son site d’arts plastiques de Strasbourg. Première rentrée prévue en 2022.

La Manufacture des Tabacs, érigée à partir de 1849 dans le quartier de la Krutenau à Strasbourg et inscrite depuis 2016 aux Monuments historiques, va être reconvertie dans un projet urbain d’envergure centré sur les arts, la jeunesse, les sciences et l’expérimentation.

C’est dans ce cadre que la Manufacture des Tabacs accueillera la Haute école des arts du Rhin à compter de la rentrée 2022. Le coût global de requalification des espaces dévolus à la HEAR (soit 4235 m2) représente un investissement de la ville de Strasbourg de quelque 15 millions d’euros. L’école profitera de cette reconversion pour repenser à Strasbourg l’organisation des espaces dévolus aux arts plastiques et à la musique.

Si l’école demeurera toujours sur son site au 1 rue de l’Académie (l’ancien bâtiment historique des « Arts décos »), elle quittera le bâtiment annexe du 2 rue de l’Académie – qui accueille à date les mentions Communication graphique, Didactique visuelle, Illustration, Scénographie et Art/Hors-Format – et qui s’avère inadapté aux nouveaux enjeux pédagogiques.

Des activités pédagogiques réorganisées

Plus qu’un simple transfert d’activités, l’école souhaite réinterroger les pratiques en cours en vue de dégager un scénario fonctionnel et pertinent au sein de la Manufacture des Tabacs. L’objectif est d’organiser de manière plus rationnelle la répartition de ses activités pédagogiques et de bénéficier de locaux plus adaptés. En effet, l’actuelle annexe du bâtiment qui accueille les ateliers Communication graphique, Illustration, Didactique visuelle et les mentions Scénographie et Art/Hors-Format s’avère inadaptée aux enjeux pédagogiques. De plus, les étudiants de l’Académie supérieure de Musique–HEAR ont formulé de réels besoins pour des salles de répétition supplémentaires.

Ainsi, sur plus de 4000 m2, la Manufacture des tabacs abritera :

  • les salles de cours des étudiants d’Année 1
  • un plateau scénique (avec grill technique et systèmes acoustiques) et des espaces dévolus aux enseignements Scénographie
  • des espaces pour les enseignements Art (groupe Hors-Format)
  • des ateliers vidéo son et cinéma d’animation
  • des salles de cours théoriques
  • un local associatif pour les étudiants, en remplacement du l’actuel espace La Mine qui gagnera ainsi en espace, en confort et en équipement
  • une trentaine de salles de répétition pour les étudiants du département Musique (Académie supérieure de musique de Strasbourg)
  • un espace de stockage

Plusieurs enjeux

Les enjeux de ce déménagement sont multiples. Il permettra le renforcement des polarités entre les disciplines et l’optimisation de la cohérence spatiale de l’organisation pédagogique, le renforcement des croisements arts plastiques/musique, l’implication générale dans le projet de requalification de la Manufacture (croisements avec les autres acteurs/animation du site) et dans le pôle enseignement supérieur (ENGEES/EOST/HEAR) avec la mutualisation du centre de ressources documentaire.

Le début des travaux est prévu pour 2020, pour une réception au cours de l’année 2022.

Un projet architectural développé par le cabinet d’architecture Philippe Prost

Pour la mise en œuvre de la réhabilitation de la Manufacture des tabacs dans sa partie « HEAR », le jury a sélectionné l’atelier d’architecture Philippe Prost (AAPP). Un atelier d’architecture à qui il a été
récemment confié la réalisation du Mémorial international Notre-Dame-de-Lorette ou encore la réhabilitation de l’Hôtel de la Monnaie.

Le projet conçu par l’AAPP affiche une double ambition : préserver le caractère patrimonial du lieu et le projeter dans l’avenir. Dans sa dimension architecturale, explique dans sa note de projet l’AAPP, la Manufacture des tabacs va devenir un support de communication fort qui participe de l’image de la HEAR et renforcera son attractivité ainsi que la lisibilité de son projet.
Celui-ci s’attachera à valoriser le bâtiment actuel en conservant les éléments à valeur patrimoniale (poteaux en grès dans le rez-de-chaussée de l’aile Est, décapés pour retrouver leur aspect d’origine, sols en béton, carrelages, parquets). La création de galeries longeant les façades ouest et sud de la HEAR permettra de mettre en valeur les espaces par l’apport de lumière naturelle. Ces galeries seront également des zones de convivialité, d’échanges et de partage.

Un nouveau lieu de ressources documentaires arts & sciences

Regrouper arts et sciences en un même lieu est une idée forte du programme de la HEAR. Le centre de ressources documentaires, partagé par les étudiants de la HEAR et de l‘université de Strasbourg (EOST et ENGEES) matérialisera pleinement cette rencontre.

(mis en ligne le 13.11.2018)