L’identité visuelle des Diplômes 2019 est signée par le studio parisien Pilote, co-fondé par Mathieu Mermillon et Yannis Pérez, deux anciens étudiants de l’atelier Communication graphique, et Joséphine Guérin. Après deux ans dans la capitale alsacienne, ils rendent hommage aux colombages typiques de la région.

L’épicentre de Strasbourg est définitivement à la Haute école des arts du Rhin chaque dernier weekend de juin. Pendant 3 jours, le public est invité à découvrir les projets plastiques et musicaux des diplômés des trois sites de la HEAR (Mulhouse, Strasbourg et Académie supérieure de musique-HEAR). La communication visuelle est confiée chaque année à d’anciens étudiants de l’école et c’est le studio Pilote qui signe le cru 2019.

Studio de direction artistique et de création graphique, Pilote est fondé en 2014 par Mathieu Mermillon et Yannis Pérez, diplômés en 2007 de l’atelier Communication graphique, et Joséphine Guérin, diplômé de l’EESAB de Rennes. Ils sont rejoints en 2018 par Yannick James, diplômé de l’ESAD Valence.

Associés

Mathieu Mermillon et Yannis Pérez se rencontrent à Valence alors qu’ils sont étudiants en Design graphique. Après le DNAT en poche, ils iront ensemble à la HEAR (alors École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg) puis poursuivront leurs cursus aux arts décoratifs de Paris pour un post-diplôme en design éditorial. « On a tous travaillé d’abord en agence ou en freelance dans des domaines très différents », explique Mathieu Mermillon, « on avait depuis longtemps le projet en tête de monter un studio tous les trois, mais on a attendu le bon moment ». Et comme si les astres s’étaient tous alignés en 2014, les trois amis deviennent associés et Pilote est né.

« Chacun est arrivé avec un réseau professionnel très différent. Presse, galeries, design, mode, institutions, etc. On a tout mis dans un pot commun » explique Yannis Pérez. Ce qui ressort de ce trio graphique, c’est avant tout un processus de travail : « on ne se situe pas sur le créneau graphisme d’auteur, notre but est d’apporter une réponse graphique spécifique par projet », explique Mathieu Mermillon, « quand on débute un nouveau projet, on s’y met tous ensemble. Il y a une véritable émulation ! », poursuit Yannis Pérez. « La force de Pilote réside dans nos parcours variés. Nos pratiques et nos cultures sont différentes mais complémentaires. »

Colombages

Ils travaillent pour Hermès, Dior, Paris musées, le Centre national des arts plastiques, les Publications Condé Nast, des galeries d’art, des maisons d’édition indépendantes, etc. et la HEAR cette année. Pour la communication des Diplômes 2019, Pilote s’est inspiré des colombages alsaciens. « C’est d’abord parti d’une blague qu’on a rendu cohérente ! » s’amuse Mathieu Mermillon. « C’est peut-être un cliché typiquement alsacien mais le colombage est très graphique ! Après beaucoup de recherches sur ce sujet, on a dessiné des lettrines évoquant le travail architectural alsacien, puis appliqué un traitement visuel minimaliste et noir & blanc. » N’oubliez pas d’ouvrir les yeux en vous promenant à Strasbourg, les quatre déclinaisons d’affiches ornent murs et panneaux de la ville !

Espace Pilote

Multidisciplinaire, Pilote ne s’arrête pas à la création d’affiches, de sites internet et de catalogues mais développe également un projet d’artist-run space. Le studio inaugure en 2015 l’Espace Pilote, leur propre espace d’exposition. Depuis quatre ans, ils invitent des jeunes artistes pour des expositions collectives ou personnelles et assurent eux-mêmes le commissariat. « Lorsque l’on est jeune artiste, on n’a pas forcément l’opportunité d’exposer après l’école, on a inauguré ce lieu spécialement pour la jeune création », explique Yannis Pérez, qui développe lui-même une démarche plastique, à côté de son travail graphique.

La fin d’année s’annonce chargée pour Pilote. Catalogue, scénographie, identité visuelle pour un architecte, etc. l’agenda est plein. On nous murmure même un projet de podcast… Affaire à suivre !


Mathieu Mermillon
— Baccalauréat économique et social option audiovisuel
— Classe préparatoire littéraire hypokhâgne (Paris)
— ECV prépa art (Paris)
— DNAT mention Design graphique (ESAD Valence)
— DNSEP mention Communication graphique (HEAR)
— Post-diplôme design éditorial (ÉnsAD-Paris)

Yannis Pérez
— Baccalauréat sciences et technologies industrielles option arts appliqués
— DNAT mention Design graphique (ESAD Valence)
— DNSEP mention Communication graphique (HEAR)
— Post-diplôme design éditorial (ÉnsAD-Paris)


Le site web de Pilote
Consulter le catalogue des Diplômes 2019 réalisé par le studio