C’est à l’Académie supérieure de musique–HEAR que les futurs membres du Quatuor Adastra se rencontrent. Depuis la naissance du quatuor en 2013, Julien Moquet, Marion Abeilhou, David Poro et plus récemment Nastasia Dugardin offrent leur répertoire musical des plus éclectiques à un public éparpillé aux quatre coins de la France.

« Vers les étoiles, à travers les difficultés… Comment mieux se représenter la pratique si exigeante du quatuor à cordes, menant à la fois à un extrême épanouissement du musicien mais visant toujours l’inatteignable ? », ce sont par ces mots que le Quatuor Adastra introduit sa biographie, ou plutôt une devise qui les conduit à tendre vers la perfection.

Derrière cette locution latine se cachent Julien Moquet (violon), Marion Abeilhou (alto) et David Poro (violoncelle) qui se retrouvent en 2013 dans la même promo à l’Académie supérieure de musique–HEAR. Tous les membres ont eu des expériences passées au sein d’autres quatuors, tous ont voulu retrouver un nouvel ensemble, une nouvelle symbiose. Après plusieurs projets estudiantins, les musiciens décident de travailler ensemble pour former un ensemble musical, rejoint par la suite par Nastasia Dugardin, diplômée de la Haute école de musique de Lausanne.

Classique, jazz ou variété

Le quatuor à cordes propose un répertoire éclectique, mêlant classique, jazz et même variété ! Julien Moquet nous évoque des projets allant de Haydn à Piazzolla en passant par Schubert et Chostakovitch jusqu’à la collaboration avec des groupes multi-talents tels que Colt Silvers. « La force du Quatuor Adastra est d’arriver à faire des arrangements avec différentes musiques, on arrive vraiment à s’adapter à plein de répertoires », explique le violoniste. Depuis plus de 3 ans, les quatre musiciens jouent dans des endroits aussi variés que leur répertoire. La Philharmonie de Paris, l’Opéra national du Rhin, la Filature, plusieurs festivals – Festival Quatuor à L’Ouest (29), Festival Vochora (07), Festival Musica de Strasbourg – et même le Château de Fontainebleau lors des Journées du Patrimoine.

Pédagogie

Les activités du quatuor se partagent également avec des temps pédagogiques. « Enseigner et transmettre est important pour nous », explique Julien Moquet, « nos différents projets avec Quatuor Adastra nourrit notre pédagogie et inversement, ce que l’on transmet en cours nous apporte beaucoup lors de nos différentes prestations ». Une combinaison pour tendre justement vers la perfection ?


Le site internet du Quatuor Adastra
L'agenda des prochaines manifestations du Quatuor Adastra

(mis en ligne le 24. 11. 2017)