Stages
Journal de Marc Senny-Palany
septembre 2019
Réalisations
Stages

Chaque mois, les étudiants de l’atelier de Didactique visuelle en échange dans une école étrangère, ou en stage, nous envoient quelques images et un très court texte témoignant de leurs impressions et partageant leurs découvertes.
Découvrez ci-dessous le journal de Marc Senny-Palany en stage à l’INSERM Est à Strasbourg.

Mars 2019
« Déjà un mois. Un mois que je suis installé à mon bureau à l’INSERM Est. J’y ai rapidement pris mes marques, et une forme de routine s’installait déjà il y a deux semaines de cela. Le métier d’illustrateur (médical) au sein de cette équipe intrigue quelque peu, il n’y a pas un jour sans que quelqu’un ne vienne me voir. Guidés par une curiosité contagieuse, à tour de rôle, mes collègues se placent derrière moi, au-dessus de mes épaules, et scrutent mes moindres faits et gestes. Je suis le premier stagiaire graphiste et illustrateur au sein de cette agence. Cela s’explique.
J’illustre des articles scientifiques, je me charge de créer du contenu et des visuels pour la communication en général et bientôt je ferai, en collaboration avec des unités, des planches didactiques pour des publics différents. Chouette ! J’alterne pour le moment, affiches et évènements Facebook, en mars c’est le mois de la santé, et pour l’INSERM Est, des évènements tels que : « À votre santé ! ».
L’objectif de mon intégration en stage consiste à améliorer les contenus signés INSERM, histoire d’animer un peu ce grand tout intéressant et dense. Oui, pour le moment, cela reste purement de l’illustration. Une forme d’habillage graphique des publications sur les réseaux sociaux. Une masse de travail en soit qui s’est vue complétée par un projet plus ambitieux : proposer de nouveaux formats (visuels, strips, animations…) afin de présenter les unités de recherche. C’est un manque qui a été formulé par l’ensemble des services. L’idée est d’exposer les thématiques de recherches, d’illustrer ce sur quoi travaillent les chercheurs de l’INSERM. Je pense créer un package, distribué aux unités concernées, qui utiliseront mes visuels pour des présentations en interne, en externe et au grand public.
Dans le prochain épisode : déplacement en unité de recherche début avril, quelques visuels du gros projet et « Au boulot à vélo » : le mois d’avril s’annonce mouvementé. »

Cliquez sur les images pour les faire défiler.

 

Avril / mai 2019
« Le temps file à toute allure. Je me rends compte qu’il ne me reste plus que quelques semaines. Les projets ici, se font un peu plus rares, ce qui me laisse le temps de travailler sur ce pour quoi on m’a fait venir. On m’invite à accompagner quelques-uns de mes collègues par-ci, par-là dont un institut de recherche en génétique. Fascinant. Lorsque l’on voit tout l’attirail déployé pour la génétique, on pourrait confondre assez facilement réalité et science-fiction : en passant par le Titan, microscope qui possède un zoom capable d’atteindre et de visionner les atomes, et les tubes à essai aux couleurs multiples, la génétique semble prendre une ampleur non négligeable.
Lors d’une semaine de congé, j’ai pris le temps de travailler sur mon mémoire de diplôme. J’ai lu quelques références utiles à mes recherches. Ainsi, je dispose dans mon bureau à l’INSERM, d’une bibliothèque comblée de livres traitant de la santé et de la médecine en général. De quoi enrichir encore, ma bibliographie que je complète peu à peu chaque semaine. Je reste curieux de toutes conférences, de tout film et ouvrage qui traitent de près ou de loin, de ma thématique de recherche.
Je continue donc mon “gros” projet, celui d’illustrer les unités de recherches INSERM. La tâche est ardue, mais déjà, je peux proposer quelques visuels à ma tutrice. Ici, j’ai l’équivalent d’un poste de directeur artistique (DA) : je suis chargé de toute la partie création, de la conception à la finalisation. Et je suis le seul à faire ces tâches ici. Quelques préoccupations occupent souvent mes pensées, car je dois par mes connaissances et mes acquis, proposer des supports et des visuels qui fonctionnent sans forcément consulter mes collègues pour valider mon travail. Ce besoin d’illustration et d’apports didactiques pour exposer la richesse des unités de recherche dans la région Est confirme l’intérêt du travail que je mène ici.
Dans le prochain épisode, de l’effort physique, des échéances qui arrivent à grands pas et une suite de stage à réfléchir. »

Cliquez sur les images pour les faire défiler.

 

Juin 2019
« Mon stage se prolonge jusqu’à la rentrée en octobre. Cela me laisse le temps de finir ce que j’ai commencé ici, et de débuter de nouveaux projets. Déjà ma tutrice et moi abordons la suite de ce stage, à savoir un projet tuteuré pour mon diplôme durant l’année à venir. Nous cherchons à établir de vrais problèmes, de vraies demandes où je serais convié à trouver des solutions sous différents formats. J’ai hâte.
Le mois de Juin à l’INSERM reste assez mouvementé : toute l’équipe ou presque est inscrite au challenge “Au boulot à vélo”, terrible compétition qui nous oblige à faire des kilomètres à travers la ville et même en dehors. Grand sportif, les muscles de mes cuisses me brûlent déjà après mes 20 km quotidiens.
Les projets ce mois-ci sont un peu plus rares. Ceux débutés tendent à être finis, quand bientôt d’autres arriveront. J’ai toujours cette motivation qui me permet d’être disponible à toute requête de mes collègues, toujours dans l’illustration cependant.  Le directeur de la délégation souhaite avoir une illustration, une trace graphique, à accrocher sur un des murs des bureaux. Cela me flatte, bien que ce travail-là ne soit pas une de mes priorités.
Le “gros projet” prend une tournure inattendue, après maintes remises en questions et changement sur la forme. Je commence à y voir un peu plus clair, et je pense pouvoir proposer quelques réponses à cette étrange demande, une première pour moi : illustrer des unités de recherche. Une vraie question, une vraie demande. Peut-être est-ce la pression d’un travail qu’on sera mené à me proposer en temps qu’illustrateur médical ?
À suivre. »

Cliquez sur les images pour les faire défiler.

étudiants

Marc Senny-Palany