Enseignants    Enseignants principaux   
Olivier Poncer
Equipe enseignante

Olivier Poncer est professeur titulaire et responsable de l’atelier de Didactique visuelle à la Haute école des arts du Rhin.

olivier_poncer

Olivier Poncer est enseignant/responsable de l’atelier de Didactique visuelle de la Haute école des arts du Rhin (HEAR) depuis 1998. Auteur illustrateur de livres pour enfants, il a développé un travail autour de « l’image tactile », inventant un mode d’illustration original lisible par les mains des aveugles et des voyants. Ses recherches concernent aujourd’hui l’innovation pédagogique et les développements artistiques et techniques des dispositifs didactiques. Il est à l’initiative et porteur pour la HEAR du programme de recherche Didactique tangible – Convergences et interaction entre arts et sciences.
Olivier Poncer est depuis 2014 chercheur associé aux Archives Henri Poincaré- Philosophie et Recherches sur les Sciences et la technologie (AHP-PReST UMR 7117, Université de Strasbourg, Université de Lorraine, CNRS).

filet_bleu

Depuis 1998, Olivier Poncer a construit avec une équipe de sept enseignants, dont il est directement responsable, une spécialisation originale sur un parcours de trois années d’études (L3, M1, M2) : la didactique visuelle.
Son rôle est de définir les champs d’action des différents intervenants et de veiller à la cohérence de l’ensemble du projet et du cursus pédagogiques tout en respectant l’identité et les motivations de chaque étudiant.
Il anime le réseau de partenaires qui collabore avec l’atelier, intervient aux étapes de conception, d’organisation et de suivi des projets, il a également en charge des cours qui lui sont propres, dont certains en tandem avec d’autres enseignants.

Année 2
– Tactiques didactiques
Cette intervention en année 2 à destination d’étudiants qui ne sont pas encore inscrits dans la spécialisation Didactique visuelle a pour objectif de leur donner, en quelques projets, un aperçu de la nature et de la diversité des pratiques pédagogiques de cette formation.

– Reportage graphique / Tactiques didactiques avec Olivier-Marc Nadel avec Bernard Blény, Olivier Beiger, Pierre Speich, Ju-Young Kim
À partir de deux séances de reportage graphique in situ au Musée des moulages de Strasbourg, les étudiants mèneront une première approche du reportage documentaire par le choix d’un point de vue et la récolte d’informations dessinée.
Puis ils s’engageront dans un des projets suivants :
- Soit une approche individuelle qui restituera par tous les moyens (croquis, prise de note, photo) une perception et un ressenti personnel du lieu sous la forme d’une publication papier.
- Soit une approche en groupe d’un projet audiovisuel et historique, un court format, dans l’esprit de la collection Art’propos, travaillé en collaboration avec les responsables du musée.

– Documentaire en ligne avec Michel Ravey
Chaque étudiant produira un documentaire qui témoignera de l’ordinaire, du quotidien, de femmes, d’hommes, d’enfants. À partir d’un temps d’immersion de quelques jours dans une relation forte avec ces personnes sur leur lieu de vie ou de travail, le projet fera l’objet d’une publication Web mise en ligne sur le site Internet de l’atelier de Didactique visuelle dans une rubrique dédiée.
Toutes les formes d’interactivité peuvent être imaginées et mises en œuvre, associant la diversité des médias numériques : texte, dessin, photo, son vidéo, etc.

Année 3
– Laissez parlez les p’tits papiers avec Olivier-Marc Nadel
En partenariat avec la Papeterie Lana et l’atelier Livre.
Après une première visite de l’entreprise le 10 octobre 2019 afin de découvrir les processus de fabrication du papier et de rencontrer le personnel, chaque étudiant réalisera un livre avec des papiers fabriqués par l’entreprise. L’objectif de ce livre sera de mettre « à l’épreuve » une gamme de papiers, une gamme de couleurs d’un même papier, certains papiers spéciaux. Le ton du projet éditorial est libre, il pourra être didactique, documentaire, narratif ou fictionnel. Cette publication pourra intégrer des jeux de pliage, de découpe, de pop-up, de Paper Toy, etc.

– Dessin de presse avec Olivier-Marc Nadel
L’actualité vue par les étudiants de l’atelier de Didactique visuelle.

Les étudiants de l’atelier sont invités à prendre parti comme des auteurs dont la parole compte et porte. Ce cours s’engagera autour d’une revue de la presse du jour, puis chaque étudiant réalisera un ou plusieurs dessins de presse en réaction à une information qui l’aura particulièrement touché.

Les dessins les plus pertinents seront publiés sur les comptes Facebook, Instagram et Twitter de l’atelier, ainsi que sur son site Internet.

– Carré avec Oh Eun Lee, et Martial Guédron (Faculté des Sciences historiques)
En partenariat avec le Master d’Histoire de l’art de l’Université de Strasbourg et l’atelier animation.
Des tandems étudiants en Didactique visuelle et en Sciences historiques réaliseront de très courts formats d’animation autour du champ thématique du nouveau projet de recherche Didactique et simulation dans le cadre du séminaire sur l’« actualité en histoire de l’art ». Ces films de 2 minutes, de format carré et sous-titrés seront pensés pour être partagés de façon virale sur les comptes Facebook, Instagram et Twitter de l’atelier, ainsi que sur le nouveau site dédié au projet.

– Échelle 1 avec Olivier-Marc Nadel, Sandra Chamaret et André Bihler
En partenariat avec l’Agence française pour la biodiversité.
Dans le cadre de nos partenariats scientifiques, le cours « Échelle 1 » a pour objectif de permettre aux étudiants d’approcher au plus près le champ de la recherche et de ses acteurs, afin de comprendre la démarche d’investigation, la méthodologie et les protocoles d’élaboration, d’évaluation et de restitution d’un travail didactique ainsi que les degrés de contraintes créatives propres à la médiation des sciences et des savoirs. Les étudiants engagent à cette occasion un travail collectif à l’intérieur duquel chacun devra développer son écriture et son expression d’auteur usant du médium de son choix, l’occasion de mettre en œuvre les savoir-faire acquis au premier semestre.
Le projet que nous proposons cette année est de réaliser une exposition pour le Congrès mondial de la nature, du 11 au 19 juin 2020 à Marseille, composée d’une quinzaine de modules, réalisés par les étudiants de l’atelier de Didactique visuelle de la Haute école des arts du Rhin en collaboration avec différents experts des questions touchant à la biodiversité associés à l’Agence Française pour la biodiversité.

Année 4
– La Box avec André Bihler, Nicolas Schneider et Nasser Khelifi, Bertrand Boyer (INSA), Pierre Vidailhet (UNISIMES), François Labolle (Faculté des Sciences de la Vie)
En partenariat avec les Facultés de Médecine (UNISIMES) et de Sciences de la Vie et l’INSA.
Dans le cadre de ce cours, les étudiants de l’atelier de didactique visuelle, associés à des étudiants de Faculté de Médecine, Sciences de la Vie, et de l’INSA, travailleront à l’expérimentation d’outils, de dispositifs pédagogiques, de « manips » d’apprentissage et de médiation des sciences, à partir de thématiques définies avec les étudiants médecins et scientifiques et des experts associés. Les contenus en jeu devront être aisément maîtrisables afin de privilégier à leur investigation, des formes didactiques innovantes.
Ces différentes expériences d’interactions entre objets tangibles et numériques pourront intégrer de l’électronique embarquée, faire le lien avec des actions réelles et des animations audiovisuelles, avec des applications, la réalité virtuelle et seront réalisées afin d’en explorer le potentiel didactique explicatif. Elles alimenteront une forme de boîte à outils qui pourra être une ressource d’idées, de protocoles, comme de savoir-faire pour les développements futurs des collaborations engagées.

– Art’propos avec Charlie Chabrier et Martial Guédron (Faculté des Sciences historiques)
En partenariat avec le Master d’Histoire de l’art de l’Université de Strasbourg et différents musées.
Des tandems d’étudiants associant un étudiant d’Année 4 de l’atelier de Didactique visuelle et un étudiant en Master 1 d’Histoire de l’art, de l’architecture et du patrimoine de l’UDS choisiront une œuvre au sein d’un corpus qu’il leur sera proposé. Ils étudieront l’artiste concerné, les enjeux et le contexte de sa création, l’œuvre elle-même ainsi que son inscription dans l’Histoire de l’art et la culture visuelle. Ils restitueront et mettront en images une synthèse de cette analyse, afin de composer de courts formats audiovisuels, didactiques et documentaires.


– Veille avec Sandra Chamaret

Développer une connaissance des pratiques contemporaines attachées à la médiation des arts, des sciences et des savoirs, une condition au développement d’une culture spécifique à nos champs pédagogiques et professionnels.
Cet atelier d’écriture a pour enjeu de mettre en œuvre une veille éditoriale des productions didactiques, qu’elles relèvent de l’édition imprimée, de la publication audiovisuelle, de la création numérique ou d’outils tangibles ou de la mise en ligne d’articles sur Internet. Lors de ces séances de travail, les approches éditoriales, les thématiques, les contextes d’usage et la pertinence des stratégies didactiques seront analysés. Dans une logique épistémologique, la généalogie de ces créations sera retracée afin de révéler ce qui les inspire et les documente.
Chaque étudiant étudiera un projet qui l’intéresse et publiera un article associé partagé sur le site de l’atelier de Didactique visuelle dans la rubrique « Curiosités ».

– Module Médecine et Communication visuelle avec Mathieu Dellenbach et Béatrice Lannes (Faculté de Médecine)

Cet enseignement pluridisciplinaire, imaginé en 2001 par Olivier Poncer et Gabriel Micheletti associe des étudiants en Master 1 de l’atelier de Didactique visuelle de la HEAR à des étudiants des Facultés de Médecine (4 étudiants P1 et P2) et de Chirurgie dentaire (2 étudiants DFGSO 2 – DFGSO 3). Mathieu Dellenbach assure le cours en relation avec un expert chaque année renouvelé, en coordination avec Olivier Poncer, responsable de l’atelier de Didactique visuelle, et le Dr Béatrice Lannes, responsable du module pour la Faculté de Médecine. Les étudiants développent en équipe des projets de terrain, bénéficiant d’une expertise sur la nature des contenus et d’un contexte d’évaluation et d’usage. L’enjeu de ce module est de favoriser la formation de professionnels (scientifiques et médiateurs scientifiques) complémentaires et performants exercés à travailler ensemble et de les initier aux problématiques propres à la communication visuelle scientifique.

Années 4 & 5

– Tutorat des mémoires de recherche (DNSEP)

Entretien individuel. Approche de la méthodologie de la recherche, aide à la constitution d’un corpus de références. Suivi des différents étapes d’élaboration du mémoire, du choix de la thématique à la définition d’une problématique, de l’élaboration du plan aux conseils sur les dimensions rédactionnelles.

Année 5

– Suivi de diplômes (DNSEP)
Séance d’échange individuel ou tour de table collectif hebdomadaire. Approche de la méthodologie de conception, de structuration comme de production, définition du public visé et de la stratégie didactique adoptée, aide à l’évaluation de l’existant. Suivi des différentes étapes d’élaboration des projets, du choix de la thématique à la définition d’une problématique, de l’élaboration du projet aux dimensions artistiques et didactiques de sa mise en œuvre.
Ces entretiens réguliers visent également à entraîner l’étudiant à présenter son travail de façon synthétique, claire et efficace.

– Cycle de conférences « Rendre visible » avec Sandra Chamaret et Martial Guédron (Faculté des Sciences historiques)

Ce cycle de conférences, visera à alimenter et à documenter le nouveau projet Didactique et stimulation – Une plateforme de collaboration pédagogique.
Les intervenants invités, chercheurs ou praticiens, témoigneront de leurs travaux travaux théoriques et pratiques autour de la thématique : « Rendre visible ».
L’objet de ce séminaire est de développer les réflexions qui sont au cœur du programme de recherche pluridisciplinaire Didactique tangible : celles-ci concernent en priorité la prégnance des artefacts visuels dans le domaine des sciences de l’observation et de la description, le rôle et l’équilibre entre savoir et imaginaire, l’évolution et l’adaptation de ces représentations, la place qui échoit aussi bien aux dispositifs d’observation qu’aux technologies de restitution et de diffusion des savoirs.
Les thèmes que nous souhaitons aborder toucheront à la fois aux questions de représentation de phénomènes ou d’objets invisibles à l’œil nu, exigeant, pour être observés, le recours à ce que l’on a pu appeler des « prothèses visuelles » (Paul Virilio) ou des « machines à voir » (Delphine Gleizes et ‎Denis Reynaud) tels que lunettes (y compris de réalité virtuelle 3D), microscopes, télescopes, calculateurs, etc. ainsi que des dispositifs de simulation qu’il s’agira d’étudier depuis leurs premières apparitions jusqu’à leurs différents usages actuels. Nous aborderons également les traductions graphiques de bases et de flux de données complexes (datavisualisations).

– Cycle de conférences « Médiation et pédagogie » avec Sandra Chamaret

Ce cycle de conférences, visera à alimenter et à documenter le nouveau projet Didactique et stimulation – Une plateforme de collaboration pédagogique.
Les intervenants invités, chercheurs ou praticiens, témoigneront de leurs travaux théoriques et pratiques autour de la thématique : « Médiation et pédagogie ».
L’objet de ce séminaire est de développer les réflexions qui sont au cœur du programme de recherche pluridisciplinaire Didactique tangible ainsi que de la formation même en Didactique visuelle : la pédagogie par l’image, la médiation culturelle, la transmission des sciences et des savoirs.
Les thèmes que nous souhaitons aborder toucheront à la fois à des questions relevant des sciences cognitives comme des sciences de l’éducation.
Ce cycle de conférences est associé à deux évènements organisés par des partenaires, d’une part l’ENSAS, École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg, journées d’étude « Bauhaus », d’autre part l’ESPE, École Supérieure du Professorat et de l’Éducation de l’Académie de Strasbourg, journée d’étude « Jeu de construction », des outils pour créer, des outils pour apprendre.

Pour une définition de la 
« Didactique visuelle »

La didactique visuelle c’est de l’image dans tous ses états : des images motivées, engagées, exigeantes, des images qui communiquent. C’est du dessin, brut ou savant, sans complexe, motivé par l’idée et l’usage. Du dessin comme outil, non comme une fin en soi. La didactique visuelle joue des médias numériques, attentive à leurs évolutions, aux potentialités technologiques, sans fascination béate, comme des outils, non comme un propos en soi. La didactique visuelle porte attention à toujours équilibrer une ouverture au monde, à son époque, une curiosité aux autres, et les nécessaires temps d’inspiration, de documentation, d’élaboration des projets, la lente maturation d’une écriture d’auteur, du travail patient et solitaire.