Cheval Exquis

Petit théâtre numérique

Un application interactive
illustrée et réalisée par Manon Lienart
Master I, Didactique visuelle – Haute école des arts du Rhin
sur un texte coécrit avec Lila Gentilhomme
Master II, Histoire de l'art – Université de Strasbourg

Cette application interroge les différents statuts dévolus aux modèles clastiques du docteur Auzoux. Ces modèles en papier mâché, créés au XIXe, reproduisent des sujets tels que des écorchés humains, des animaux ou des végétaux. Ils eurent un grand succès en leur temps pour leur efficacité didactique. Durant la deuxième partie du XXe siècle, délaissés au profit d’autres supports pédagogiques, ils furent oubliés, parfois jetés aux encombrants. Ils recouvrent aujourd’hui une aura artistique et sont à nouveau considérés et étudiés pour leur valeur didactique.

Ces questionnements sur le statut des supports d’enseignement scientifique sont mis en mots sous la forme d’une petite pièce théâtrale. La distribution des rôles permet d’incarner le regard que porte chacune des époques sur ces outils : un étudiant vétérinaire en 1858, un concierge de l’université en 1970, une conservatrice de musée en 2017.


Les illustrations restituent les ambiances propres à ces trois lieux. Il est intéressant de mesurer la distance entre le temps de l’usage et le moment où les objets versent dans le patrimoine, lorsqu’ils sont considérés comme partie intégrante de l'histoire des savoirs, comme le soulignait Christophe Degueurce dans une conférence donnée à notre invitation à l’Imaginarium – Plaine Images, à Tourcoing, le 3 décembre 2015.


Le monde de l’art n'envisage pas les œuvres du passé comme soumises à une quelconque obsolescence. Une fresque pariétale, un portrait de la Renaissance ou une installation contemporaine sont considérés avec la même attention sans échelle de valeur. Dans le milieu scientifique, les objets ont un taux de désuétude directement lié à l’évolution des connaissances et à l’actualité des découvertes scientifiques. Pour Christophe Degueurce, ce n'est qu'après un laps de temps d’environ un siècle que ces objets, à nouveau regardés avec curiosité et respect, acquièrent une valeur patrimoniale.