Florakit

Jeu de construction et application didactiques

Une réalisation de Clara Borde & Léo Righini-Fleur
Master I, Didactique visuelle – Haute école des arts du Rhin
Modélisations 3D de Thibaut Schell, Designer
Expertise scientifique de François Labolle, enseignant chercheur en biologie végétale à l’Université de Strasbourg

Ce jeu de construction et cette application didactiques sont destinés à des étudiants en 3e année de Licence SVT. Il a pour objet d’introduire les cours consacrés à la morphologie florale et à la classification des espèces végétales.
Ce projet a été développé durant deux années universitaires, tout d’abord en 2017/2018, dans le cadre du cours « Faites vos jeux » qui vise à la réalisation de dispositif ludique et pédagogique avec Charlet Denner, puis en 2018/2019, dans le cadre du cours « Réactivation de modèles didactiques »,associant aux étudiants de l’atelier de Didactique visuelle, des étudiants de la Faculté des Sciences de la Vie de l’Université de Strasbourg et des élèves ingénieurs de l’INSA, avec André Bihler et Olivier Poncer.

Florakit permet de construire avec des pièces en bois de façon synthétique sept modèles de fleurs.
Dans un premier temps l’étudiant est invité, grâce à l’application sur Smartphone, à observer des modélisations 3D de Nymphéas, Cerisier, Tulipe, Campanule, Lamier, Grand Liseron et Renoncule.
Il note ses observations sur une fiche où figure tout le vocabulaire nécessaire à l’étude de la morphologie florale. Cette fiche lui servira de guide de montage du modèle en bois.
Dans un second temps, l’étudiant sélectionne le nombre de pièces nécessaires à la construction de la fleur observée. La boîte est divisée en sept compartiments contenant respectivement : tiges et socles, réceptacles, pétales/tépales, sépales, étamines, pistils, éléments de liaison en plexiglas. Une rubrique de l’application lui permet de valider ses choix et le nombre de formes en bois qu'il estime utiles. Pour finir, il réalise son montage et le compare à la représentation/solution consultable sur l’application.

Cette manipulation tangible associée à une observation virtuelle en 3D (ou réelle si la saison permet d’observer un spécimen de la fleur étudiée) exerce l’étudiant à discriminer, à identifier et à inventorier les différentes caractéristiques morphologiques des fleurs et à se remémorer les points clefs du lexique botanique. Ce dispositif sollicite également ses capacités d'analyse et de déduction par la manipulation et l'agencement des formes dans l'espace.