Strasbourg, Bibliothèque des musées

La présentation de l’exposition « La revue Arts et métiers graphiques (1927-1939) : Une vitrine du graphisme des années 1930 » est issue d’un travail de sélection et d’accompagnement graphique réalisé avec l’atelier de Communication graphique de la HEAR.

L’histoire du graphisme est intimement liée à celles de l’édition, de l’imprimerie et des grandes fonderies de caractères qui se sont développées avec l’âge industriel. Apparue en 1927, la revue Arts et métiers graphiques se trouve à la croisée de ces différents domaines. Initiée par Charles Peignot, héritier des fonderies Deberny et Peignot, elle se présente comme une vitrine d’un certain savoir-faire, celui des métiers de l’imprimerie, et a pu agréger des artistes, des dessinateurs de caractères et d’affiches. Parmi ses contributeurs, on compte Cassandre, Maximilien Vox ou Jean Carlu.

Au-delà de cette valorisation des techniques, la revue a également cherché à s’inscrire dans le paysage culturel en sollicitant des auteurs prestigieux : Paul Valéry, Philippe Soupault ou encore Pierre Mac Orlan et André Malraux. Des moyens conséquents ont été engagés dans sa fabrication. La qualité générale des papiers et des techniques d’impression, l’ajout régulier d’inserts aux supports variés, lui a permis de représenter, sous une forme luxueuse, les domaines de l’édition, des arts graphiques et de la photographie.

Ce dernier médium a connu un développement particulier. Lucien Vogel, directeur du magazine Vu, a joué un rôle important dans la création, à partir de 1930, d’une série parallèle intitulée Photographie. Dix albums issus d’une coopération avec les photographes Maurice Tabard et Emmanuel Sougez, paraissent. Ils représentent la production photographique internationale en réunissant des travaux de Man Ray, Albert Renger-Patzsch, André Kertész, Germaine Krull ou encore Edward Steichen sur de grandes planches en héliogravure.

Cette présentation, issue d’un travail de sélection et d’accompagnement graphique réalisé en coopération avec l’atelier de Communication graphique de la Haute école des arts du Rhin, livre un aperçu inédit des collections de la Bibliothèque des Musées. Elle souligne également les liens qui unissent l’histoire des Musées de Strasbourg à celle d’une école dont la vocation est de former aux métiers des arts visuels et du livre.

Pierre Ponant, historien et critique du design graphique, donne une conférence sur la revue le jeudi 31 mai à 18h à l’auditorium du MAMCS, dans le cadre du cycle Graphisme technè.


Bibliothèque des musées de Strasbourg
1, Place Hans-Jean Arp — Strasbourg

Exposition du 4 mai au 30 juin 2018
Du mardi au samedi de 13h à 18h