Sonia Verguet aime raconter des histoires. Diplômée en Design en 2004, elle cherche à créer des univers qui suscitent des émotions au public. Plurielle, elle est tantôt designer d’objet, designer culinaire, scénographe ou auteur.

Commençons par la fin. Sonia Verguet conclut cet entretien par un conseil : « il faut absolument dire aux étudiants de ne pas se restreindre à une seule pratique ! Il faut être ouvert aux rencontres, aux opportunités, au hasard ! » Ses paroles illustrent parfaitement son parcours : en effet, Sonia Verguet a eu de multiples vies.

Après un DNSEP mention Design à la HEAR en 2004 (alors École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg), la jeune femme a la création d’objet en tête. Pourtant, en sortant de l’école, elle fait sensation avec une série de valises qui laissent apparaître des armes en relief. Davantage une oeuvre artistique, sa valise « piégée » est un succès et se vend en édition limitée.

Assise cubique

Sonia Verguet se lance véritablement dans le design d’objet avec une commande pour le centre contemporain d’art La Kunsthalle de Mulhouse. Elle réalise une vingtaine d’assises en bois, de forme cubique. Les sièges sont tous issus d’un recyclage de chaises et malgré leur ressemblance, ils cultivent une différence. « Toujours dans ma volonté de raconter des histoires, j’ai imaginé ces assises comme une grande famille », explique la designer, « on est différent de son oncle, de son cousin, mais au final on fait tous partie d’une même famille ».

Intéressée depuis toujours le design culinaire qu’elle lorgnait déjà pendant ses études, Sonia Verguet s’aventure dans ce monde par hasard, en 2010, lors des Journées de l’Architecture. Elle participe à une exposition intitulée « Le goût de l’architecture ». « J’ai pris le titre au pied de lettre ! » raconte Sonia Verguet, « j’ai voulu alors faire un parallèle entre architecture et pâtisserie ». En résulte alors un moule silicone en forme de maisonnette, qui rend hommage aux maisons alsaciennes. C’est un véritable succès pour la designer, l’objet sera édité de manière industrielle.

Note de musique comestible

Cet essai réussi dans le monde du food design lui permet de rencontrer Olivier Meyer, traiteur à Strasbourg, avec qui elle formera un duo incontournable dans ce milieu. « Je réfléchissais au concept et Olivier trouvait les saveurs et les matières », explique Sonia Verguet. Le binôme réalise une trentaine de projets ensemble. Pour les 25 ans des Eurockéennes de Belfort, ils réalisent une installation musicale qui se mange ! La designer et le chef cuisiner imaginent des notes de musique noire et blanche, en pâte sablée, aux saveurs définies par un style musical. Rap, métal, musique électronique, pop, chaque note a un goût différent. « C’était très amusant d’entendre les gens débattre sur les saveurs de chaque note », raconte Sonia Verguet.

Devenue en quelques années une food designer reconnue, elle publie un livre Initiation au design culinaire (2015, éditions Eyrolles), dans lequel elle propose au public de découvrir et s’initier à cet art.

Bleu

En parallèle, elle fonde la même l’association Rhénanie avec Olivia Benveniste (DNSEP Art, 2005), une plasticienne également diplômée de l’école, qu’elle rencontre au Bastion 14 (les ateliers collectifs de la Ville de Strasbourg). Lors d’un voyage aux Pays-Bas, elles mesurent combien l’art et le design s’y rencontrent et s’y mélangent plus facilement qu’en France. En lançant cette association, les deux jeunes femmes souhaitent inviter les artistes et designers à revisiter les traditions artisanes locales. Elles débutent avec le projet Blue Mood qui rend hommage au décor bleu dans la céramique. Cette thématique établit un dialogue entre la céramique de Betschdorf et celle de Delft, l’une locale et authentique, l’autre royale et connue dans le monde entier. Au fur et à mesure de leur recherche, Sonia Verguet et Olivia Benveniste intègrent dans le dialogue la porcelaine de Chine. Entre 2015 et 2017, Blue Mood se traduira par des expositions, workshops, ateliers ou une résidence en Chine.

Après deux ans la tête dans le bleu, Sonia Verguet a pour projet de créer des vidéos pédagogiques pour expliquer au public ce qu’est le design. « Ce seront des vidéos sans aucun mot, seulement avec des images ! », explique-t-elle. Suite au prochain épisode !


— 1999 : baccalauréat littéraire, option arts plastiques
— 2002 : Diplôme national d’arts et techniques (DNAT) à l’École Nationale Supérieure d’Art et de Design de Dijon
— 2004 : Diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP) mention Design à la Haute école des arts du Rhin (alors École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg)


Le site internet de Sonia Verguet
Le site internet de l'association Rhénanie