Strasbourg, HEAR, auditorium à 18h

L’atelier de Didactique visuelle invite Elsa de Smet, docteure en histoire l’art & commissaire d’exposition et Charlotte Bigg, chargée de recherche au CNRS, Centre Alexandre-Koyré (EHESS-CNRS-MNHN) pour interroger les cultures visuelles de l’infiniment petit et de l’infiniment grand au XXe siècle.

En partant du film Powers of Ten de Charles et Ray Eames (1977), il s’agira d’interroger les cultures visuelles de l’infiniment petit et de l’infiniment grand au XXe siècle. Mettant en images animées le livre de Kees Boeke, Cosmic view (1957), ce film devenu célèbre va bien au-delà de l’enseignement des mathématiques, puisqu’il reprend et illustre l’affirmation pascalienne que « l’homme (est) un milieu entre rien et tout ».

Il semble suggérer que les réflexions sur la place physique et philosophique de l’humanité dans le monde sont étroitement associées aux nouvelles techniques d’observation et de représentation, des microscopes et télescopes à la Renaissance aux accélérateurs de particules et télescopes spatiaux contemporains, dont les données sont mises en images, circulées et appropriées par les sociétés. Les images de l’atome et de l’espace forment un point d’entrée pour étudier l’imbrication des cultures visuelles et des arrangements technoscientifiques et médiatiques dans la réactivation des grandes questions philosophiques sur la place de l’humanité dans le monde au XXe siècle.


HEAR, auditorium à 18h
1 rue de l’académie — Strasbourg
Entrée libre