Mulhouse, HEAR à 18h

« Formes et enjeux de la performance artistique, des années 1960 à nos jours » est une conférence proposée par Sandrine Meats, historienne de l’art.

La performance est devenue depuis déjà plusieurs décennies l’un des moyens d’expression à la disposition de l’artiste contemporain. Depuis ses débuts à la fin des années 1950, le médium s’est développé à travers une grande pluralité de formes et d’approches, tandis que sa conceptualisation et sa théorisation se sont largement transformées. En partant des usages historiques de la performance au cours des années 1960 et 1970, et en analysant une diversité de pratiques développées au cours des trente dernières années en France et à l’étranger par certaines des figures majeures autant que d’autres, mon visibles, il s’agira d’interroger le devenir formel et conceptuel du médium, et de questionner ses possibles enjeux actuels.

Sandrine Meats est historienne de l’art. Sa thèse de doctorat en cours de préparation à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne porte sur la performance artistique en Angleterre entre 1969 et 1976. Ses recherches s’intéressent plus largement aux pratiques historiques et contemporaines de la performance, en particulier en France et en Angleterre, ainsi qu’aux processus de son historicisation. Elle a publié à de nombreuses reprises sur ces sujets et elle est notamment co-auteure d’Interviewer la performance. Regards sur la scène française depuis 1960 (Manuella Éditions, 2014). Elle a assuré des charges d’enseignement en histoire de l’art contemporain dans les universités Paris 4 et Paris 1. Depuis 2018, elle s’intéresse également aux relations entre les pratiques artistiques expérimentales de la deuxième moitié du XXe siècle à nos jours et les théories des psychiatries contestataires des années 1950 à 1970. Elle est membre fondateur de l’association Athamas, Art et antipsychiatrie, lauréate de la résidence de recherche INHALab mars-juin 2019 (Institut national d’histoire de l’art, Paris).


HEAR, Amphithéâtre
3 quai des Pêcheurs — Mulhouse
Mardi 5 novembre à 18h
Entrée libre