Strasbourg, HEAR, auditorium à 19h

Gilles Saussier présente Spolia.

Après une brève expérience de reporter (1989-1994), pendant laquelle il couvre la chute du bloc soviétique, Gilles Saussier développe, depuis le début des années 2000, une pratique documentaire expérimentale inscrite dans le champ de l’art contemporain. Quinze ans après la révolution roumaine, il revisite ses photographies des événements dans Le Tableau de chasse (Le Point du jour, Cherbourg, 2010). Critique du photoreportage, mais aussi méditation sur l’art, l’histoire racontée par les pouvoirs et la mémoire des sans-voix, l’ouvrage s’achève sur la Colonne sans fin de Brancusi érigée à Târgu Jiu en 1938. Spolia (même éditeur, 2018) constitue une nouvelle étape de cette méditation. Le mot spolia désigne le réemploi de monuments antérieurs sous forme de matériaux de construction dans de nouveaux édifices. Explorant la vallée industrielle où la Colonne sans fin fut fabriquée, Gilles Saussier exhume un pan enfoui de l’histoire de l’art moderne et de l’Europe, qu’il active par sa photographie.

Conférence organisée par Anne Bertrand (collège Théories), avec le soutien de Salomé Risler (atelier Illustration) et Olivier Poncer (atelier Didactique visuelle).

Visuel © Gilles Saussier, Spolia. Le chien est un loup pour la colonne, Petrosani, Roumanie, 2012-2018


HEAR,  auditorium
1 rue de l’Académie – Strasbourg

Mercredi 24 avril 2019 à 19h
Entrée libre