Dans le cadre de la transformation du quartier du Port du Rhin à Strasbourg, le Port autonome de Strasbourg et la SPL Deux–Rives ont contacté la HEAR  pour un projet artistique présenté au printemps 2020. C’est lors de la semaine Hors limites qu’est lancée la première phase du projet.

« Quelle poétique des ombres en ces temps saturés de lumières ? »  C’est de cette manière que Thomas Voltzenlogel, enseignant de l’atelier Scénographie (Théories de l’art et dramaturgie), introduit le workshop « Ombres amarrées » qu’il propose lors de la semaine Hors limites. « Le Port autonome de Strasbourg a contacté l’atelier pour nous présenter un projet de projection sur le silo de la Société des Malteries d’Alsace au Port de Strasbourg », raconte l’enseignant.

Patrimoine industriel
Pauline Jacquet, responsable de la promotion portuaire, explique sa volonté de s’associer à la HEAR pour ce projet. « Le quartier du Port du Rhin est en pleine mutation. Nous souhaitons rendre ce quartier agréable et attractif pour le public en proposant une vision du patrimoine industriel du port différente. Nous avions imaginé des projections d’images et avons alors pensé à la HEAR pour un partenariat. »

Le Port automone a d’ores et déjà imaginé les contraintes matérielles pour ce projet. « Nous avons investi dans des projecteurs pour gobos (ndlr: plaque métallique, sur laquelle est découpé un motif) pour la projection des images » poursuit Pauline Jacquet. « Une douzaine d’étudiants plasticiens de différentes options a répondu à l’appel » précise Thomas Voltzenlogel, « le projet est de raconter une histoire avec 7 images projetées. »

Printemps 2020
« Nous alternerons entre des séances d’études historiques et esthétiques des dispositifs de projection, d’enquêtes  sur le lieu et son histoire et de création au cours desquelles il s’agira de concevoir les images qui seront accueillies sur cette façade » conclut Thomas Voltzenlogel. Le workshop se déroulera sur une dizaine de séances tout au long de l’année. Rendez-vous au printemps 2020 !