Le Groupe de Recherche Espaces Sonores a choisi l’artiste néerlandaise Janneke van der Putten pour sa résidence 2019–2020 de deux mois sur les sites d’arts plastiques de Mulhouse et Strasbourg. Elle retrace avec nous ce premier mois passé à la HEAR à Mulhouse.

Il est difficile de décrire le travail de Janneke van der Putten tant il est pluriel. Elle travaille le son, la vidéo, le textile, les mots, la performance ou encore la musique. L’artiste néerlandaise, venue par deux fois à la HEAR pour des workshops, connaît bien la région. « Avant d’arriver à Mulhouse pour la résidence, je savais où je voulais aller, ce que je voulais faire et qui je voulais rencontrer », explique Janneke van der Putten. Durant ce mois de novembre, elle explore l’acoustique du bâtiment 63 de la friche industrielle DMC, des bains municipaux, de la Chapelle Saint-Jean de Mulhouse et du château d’eau de Wesserling, elle rencontre énormément d’acteurs du territoire et entame des recherches historiques et géographiques sur Mulhouse.

Expériences
« La notion d’environnement (ndlr: dans le sens de ce qui nous entoure) est très importante dans mon travail. Nous ne sommes pas des individus détachés d’un environnement, nous évoluons dans des espaces », explique Janneke van der Putten. Il ne faut pas envisager son travail comme quelque chose de matériel, de tangible, « je fais des actions, je travaille sur les expériences. Pour cette résidence, j’ai envie de voir comment les lieux visités peuvent raconter des histoires et se connecter ensemble », explique l’artiste. Janneke van der Putten utilise une notion d’atemporalité dans son travail, « il n’y a pas de début ni de fin définis, c’est l’expérience qui définit la fin ».

Se connecter
Après « s’être connectée » (sic) à beaucoup de lieux et de gens à Mulhouse, l’artiste néerlandaise poursuivra son travail en janvier à Strasbourg. « J’envisage la continuation de mes dialogues avec des artistes et musiciens de la région, ainsi qu’un apprentissage chez une dentellière et ma recherche dans les Archives municipales. Je pense investiguer quelques sites spécifiques à Strasbourg et relier mes expériences et connaissances acquises à Mulhouse », raconte, enthousiaste, Janneke van der Putten. Nous prenons rendez-vous avec elle fin janvier pour la suite de l’expérience, stay tuned.


Le site internet de Janneke van der Putten
Son intervention en janvier à Strasbourg