DNSEP/master Scénographie, 2018

Née en 1994 à Montmorency (France)
lucie.euzet@gmail.com
+33 (0)6 85 45 47 84
Site internet


FR 
 Appartement numéro 1
16 rue involontaire

« Vous n’êtes pas encore là. Pas encore parce que la rue ne va que jusqu’au numéro 14. Et que le numéro 16 est en construction.
14 maisons et demie. Il m’a semblé un instant que cette rue prolongeait ses coudes et se tortuait à travers le pays tout entier et qu’elle avait d’innombrables habitants comme vous et moi.
Qu’avons-nous fait pour que la rue vienne ? Et que peut-il y avoir ? Quelles joies inespérées ? Pourtant l’espoir fait vivre et vivre par procuration c’est rester de côté, mais où ? Comme on disait à l’école : mais où que l’on se trouve, on est toujours à côté. Et donc, on est toujours étranger. Or, je ne vois pas pourquoi en parler. Car la seule issue est de passer de l’autre… »

D’après S. Krzyzanowski, Rue involontaire, Éd. Verdier, 2014

EN  Apartment 1
16 involuntary street

‘You’re not there yet. Not yet because the street finishes at number 14. And number 16 is under construction.
14 houses and a half. It appeared to me in a flash that this street extended its curves and wound across the entire country, and that it had innumerable inhabitants like you and me.
What have we done to make the street come out? And what could happen there? Which unhoped-for joys? Yet while there is life there is hope, and living by proxy is to stay at a distance. As we used to say at school: we’re always at a distance. Hence, we’re always strangers. Therefore, I don’t see the point of talking about that. The only way out is to walk through.’

Adapted from S. Krzyzanowski, Rue involontaire, Ed. Verdier, 2014