Montpellier, Musée Fabre MO.CO. Panacée

Après l’école, biennale artpress des jeunes artistes, réunira 32 artistes diplômés des écoles d’art publiques françaises et déjà engagés dans une carrière artistique. Parmi les sélectionnés par un jury présidé par le réalisateur et artiste espagnol Albert Serra figurent Elie Bouisson (DNSEP/master Art, groupe La Fabrique, 2020) et Raphaël-Bachir Osman (DNSEP/master Art, 2017). Bravo à eux deux !

 

• Elie Bouisson

Né en 1996 à Paris, Elie Bouisson vit et travaille entre Paris et Strasbourg. À partir d’éléments issus de son environnement, matériaux organiques, textiles, objets familiers, Elie Bouisson recompose des formes par assemblage, que ce soit par l’empreinte de matières qui se lient entre elles par arrachage ou par l’entremise de coutures et serrages. Dans son corps-à-corps avec la matière, il instaure un rapport d’humilité laissant libre cours à la sculpture, qui se découvre, entre maîtrise, jeu et hasard.
Ses expositions :
2022 Mue.s, Syndicat Potentiel, Strasbourg
2021 Les Ruines contemporaines, Misha Université de Strasbourg, Strasbourg ; Point couru au lieu de travers, Regionale 22, Fabrikculture, Hegenheim ; Im Wartesaal der Zeit, Regionale 22, Kunsthalle Palazzo, Liestal, Suisse ; Matières à voir, duo Asymétriques, Paris ; Mulhouse 021, biennale la jeune création dans l’art contemporain, Motoco, Mulhouse ; Festival Discord, Le Faubourg 12, Strasbourg

Site d'Elie Bouisson


• Raphaël-Bachir Osman

Né en 1992, Raphaël-Bachir Osman vit et travaille à Mulhouse et Paris. Diplômé (DNSEP/master Art, 2017) avec les félicitations du jury, il a également étudié en 2016 à la Kunsthochschule Weissenssee Berlin. Il a été entre 2017-2021, co-directeur de Erratum Galerie, un artist-run-space situé à Berlin, Kreuzberg. Il a participé à de nombreuses expositions collectives à Berlin et plus récemment, en 2019, son travail a été montré au Kunstraum Riehen à Bâle, à la Biennale Jeune Création Mulhouse 019 et pour le prix de Novembre à Vitry. En 2020, il a été nominé pour le prix de la bourse Révélations Emerige, et a obtenu la bourse de recherche et de création du programme Création en Cours des Ateliers Médicis.
Raphaël-Bachir Osman développe une pratique plurielle allant de la peinture à l’installation. Seul ou en collaboration, il interroge avec une joyeuse dérision chaque étape de la vie des œuvres et l’impérieuse notion d’originalité, depuis la création jusqu’au montage et à l’exposition. Attentif aux étrangetés formelles, symboliques ou kitsch et désuètes du quotidien, il extrait, projette et réinvestit au sein des espaces réflexifs du white cube ou de la toile certains motifs souvent sensuels et étonnants. En mélangeant les registres et les tons autant que les matières et les effets, Raphaël-Bachir Osman joue habilement d’un humour singulier aux frontières de l’absurde, du mauvais goût ou peut-être des clés d’une symbolique mystique dont les codes resteraient à découvrir.

Site de Raphaël Bachir Osman
Instagram de Raphaël Bachir Osman

• Avec également les artistes :
Saïd Afifi, Assoukrou Aké, Caroline Anezo, Célia Cassaï, Ève Champion, Mona Convert, Louise-Margot Décombas, Guillaume Dronne, Thomas Gasquet, Jérémy Griffaud, Matthieu Hemmer, Linh Jay, Yongkwan Joo, Sam Krack, Ugo Lange, Coline Lasbats, Melisa Liebenthal, Raphaël Maman, Mélissa Medan, Eva Pelzer, Lorette Pouillon, Laure Tiberghien, Vehanush Topchyan, Céline Turlotte et Jérémy Bindi, Valentin Tyteca, Amalia Vargas, Bowen Zhao, Alexandre Zhu, Yunyi Zhu


Après l’école est une biennale de critique d’art. Son commissariat est assuré en complicité avec les partenaires par Étienne Hatt, rédacteur en chef adjoint d’artpress, et Romain Mathieu, enseignant en école d’art et critique. Elle ne proposera pas un échantillonnage de la jeune création. Conciliant présentation généreuse de chacun des artistes et mises en dialogue et en tension, elle en donnera une lecture en prise avec les pratiques et les enjeux les plus actuels. Elle donnera lieu à un catalogue publié par artpress comprenant essais sur la scène esquissée et notices sur chacun des artistes.
Après l’école sera accompagnée par une programmation culturelle dans les lieux partenaires autour du métier d’artiste, de la critique d’art et d’artpress, qui fête cette année ses 50 ans. L’événement est soutenu par le Ministère de la Culture et l’ADAGP. Associant la revue d’art contemporain artpress, MO.CO. Montpellier Contemporain, Montpellier Méditerranée Métropole et la Ville de Montpellier, la biennale investira plusieurs salles du Musée Fabre, l’intégralité du MO.CO. Panacée ainsi que l’Espace Dominique Bagouet, proposant ainsi aux visiteurs un véritable parcours artistique urbain. Elle entend ainsi donner aux jeunes artistes sélectionnés la possibilité d’exposer dans les meilleures conditions. Elle trouvera un écho au Frac Occitanie Montpellier et à l’École supérieure des beaux-arts qui, tous deux, accueilleront au même moment des expositions de jeunes artistes diplômé·es et d’étudiant·es.

• Membres du comité de sélection d’Après l’école :
Albert Serra – Président du jury, réalisateur, producteur et artiste
Jacques Bayle – Inspecteur de la création, Ministère de la Culture
Rahmouna Boutayeb – Commissaire d’exposition, MO.CO.
Aurélie Cavanna – Coordinatrice éditoriale d’artpress
Numa Hambursin – Directeur général du MO.CO.
Étienne Hatt – Commissaire de la Biennale, rédacteur en chef adjoint d’artpress
Michel Hilaire – Conservateur général du patrimoine, Directeur du Musée Fabre
Richard Leydier – Rédacteur en chef d’artpress
Maud Marron Wojewodzki – Conservatrice du patrimoine,Musée Fabre
Romain Mathieu – Commissaire de la Biennale,critique d’art, enseignant à l’Ecole Supérieure d’Art et de Design de Saint-Étienne et à l’Université Aix-Marseille
Catherine Millet – Directrice de la rédaction d’artpress
Louise Vendel – Artiste, exposée lors de la 1ère édition de la Biennale

 

— Du samedi 1er octobre 2022 au dimanche 8 janvier 2023
MO.CO. Panacée
14 rue de l’Ecole de Pharmacie à Montpellier
— Vernissage le vendredi 30 septembre à 18h
Site de la biennale Artpress
Site du MO.CO