Metz, Galerie Octave Cowbell

Produire des images qui n’ont pas comme but d’être belles mais extraordinaires (dans le sens premier du terme). Une fois développées, y découvrir des micro-événements, petites gestes, postures ou accidents. Immersion anti-spectaculaire proposée dans cette exposition de travaux d’étudiant·es mulhousien·nes.

“Des formes de l’anti-spectaculaire” est le résultat d’un worskhop mené par le photographe Lukas Hoffmann avec les étudiant·es de la HEAR à Mulhouse en mars 2023. Ensemble, iels ont arpenté les rues de la ville pour capter les postures fugaces de passant·es à la chambre argentique à main levée. Détails, chevelures et vêtements ont été figés grâce à cette posture performative, sans regarder dans le viseur, sans vérifier la mise au point. Par cette prise de vue “aveugle”, décalée, les participant·es ont pu développer des qualités d’attention et d’anticipation inspirées des pratiques du pistage. Il en résulte une série d’images dynamiques et anti-spectaculaires aux cadrages serrés, dans un certain renouvellement du genre de la street photography inspiré par Lukas Hoffmann et sa série Strassenbilder.

Une initiative portée par l’enseignante Émilie Vialet. Présentation des travaux de Audrey Borja, Pernelle Boyer, Maud Carrot, Lucile Kiefer, Capucine Moyroud, Jeanne Peineau, Elie Regazzoni Wimmer, Malo Villeroy, et avec la participation de Soline Pin (ÉSAL – Metz).

Le site de Lukas Hoffmann
Le site de la Galerie Octave Cowbell


— Du 12 mai au 03 juin 2023
Galerie Octave Cowbell
5, rue des Parmentiers à Metz
Ouverture : jeudi, vendredi et samedi de 15h à 18h et sur rdv
— Vernissage jeudi11 mai à 18h