La HEAR à Mulhouse et l’ESAD de Reims se sont rapprochés afin d’organiser une série de trois workshops croisés autour du matériau chanvre. Les étudiants de 3e année Design textile de la HEAR et de Master 1 Design objet–espace de l’ESAD présentent leurs recherches sur ce matériau à la Milan Design Week 2019.

En cultivant 30 % de la production européenne du chanvre, la région Grand Est se positionne comme un des leaders du secteur. Elle bénéficie d’une filière complète, valorisant l’intégralité de la plante : du producteur-transformateur aux organismes de promotion, en passant par les centres de recherche, les professionnels du bâtiment ou du textile. L’intérêt grandissant pour les matériaux bio-sourcés et la question de la transition énergétique ont amené les deux écoles supérieures d’art et de design de Reims et Mulhouse à réfléchir à des applications pour la fibre chanvre, en répondant au mieux à ses caractéristiques.

Cercle vertueux

« Le chanvre est un matériau à la fois ancestral et du futur qui ne produit aucun déchet » explique Christelle Le Déan, enseignante en Design textile à la HEAR, « la filière chanvre a disparu après la Seconde guerre mondiale. A cette époque, les Etats-Unis ont introduit en Europe le coton et les matières synthétiques. Utiliser le chanvre de nos jours est une manière de véhiculer des valeurs éthiques en utilisant des ressources respectueuses de l’environnement, c’est un cercle vertueux! » 

L’École supérieure d’art et de design (ESAD) de Reims et la Haute école des arts du Rhin (HEAR) à Mulhouse se sont rapprochées afin d’organiser trois workshops croisés autour de ce matériau, mêlant les étudiants du master Design objet de Reims avec les étudiants de 3e année Design textile de la HEAR à Mulhouse.« Les premiers contacts ont permis d’appréhender le matériau, d’analyser sa production actuelle, de découvrir son histoire, ses potentialités », explique Véronique Maire, enseignante en Design à l’ESAD de Reims.

L’appui de partenaires industriels a en outre permis de multiplier les recherches sur diverses formes de matériaux. Ainsi, la corderie Meyer-Sansboeuf ou encore la société Emanuel Lang, deux historiques entreprises de textile installées près de Mulhouse, ont accompagné le projet développé par les étudiants.

Du XS au XXL

Cette collaboration entre écoles a pour but d’associer des savoir-faire complémentaires, interrogeant les pratiques plastiques et techniques. Les étudiants forment des binômes mêlant les deux champs, et sont en dialogue avec les acteurs de la filière. Ils offrent une vision prospective du chanvre, de la mode à l’environnement, du XS au XXL, de l’échantillon au prototype. Le fruit de ces échanges de connaissances entre étudiants est présenté grâce au soutien de la Région Grand Est et de l’Institut français à la Milan Design Week au sein de l’exposition ESTorama. Celle-ci valorise le travail de trois écoles supérieures d’art du Grand Est (HEAR, ESAD de Reims et l’ENSAD Nancy. L’exposition réunit les ressources humaines, industrielles et naturelles de la région, pour mettre en lumière les savoir-faire du Grand Est en matière de design.

En partenariat avec la Chanvrière (Bar-sur-Aube), le Laboratoire de R et D Fibres Recherche Développement (Troyes), des industriels de la mode (Emanuel Lang, Hirsingue) et la corderie Meyer-Sansboeuf (Guebwiller).