Strasbourg, cathédrale puis HEAR — Auditorium

Cette rencontre avec Manuela de Barros, philosophe et théoricienne des arts, est proposée à l’invitation du critique d’art, auteur et journaliste Julien Bécourt et de l’enseignant Joachim Montessuis (séminaire « Mondes Invisibles »), et en complicité avec le groupe NO NAME dans le cadre du séminaire 2021/2022 sur le thème de l’ésotérisme.

Manuela de Barros est philosophe et théoricienne des arts. Maîtresse de conférences à l’université Paris 8, essayiste, conférencière, ses travaux portent sur les rapports entre les arts, les sciences et les technologies ; les modifications biologiques, anthropologiques et environnementales liées aux technosciences, notamment celles envisagées par les artistes ; les passages entre les sciences et la construction fictionnelle (en art ou en littérature). Elle est l’auteure notamment de Magie et technologie (Editions UV).

Ses travaux actuels portent sur

– L’esthétique de l’art contemporain et des nouveaux médias ; les rapports entre les arts, les sciences et les technologies ; les modifications biologiques, anthropologiques et environnementales liées aux technosciences notamment celles envisagées par les artistes.

– Les stratégies de transgression et de déplacement telles qu’apportées par les théoricien.ne.s du genre ; le féminisme contemporain, la subversion sexuelle et la pornographie.

– L’approche philosophique des archétypes du pouvoir et de la domination ; les mythologies négatives contemporaines ; les technologies homicides dans leur lien au politique et à l’économie.

Ces trois champs de recherche sont intrinsèquement liés. Les questions d’esthétique, l’impact des techno-sciences-industries sur nos représentations et nos modes de vie, leurs implications politiques, éthiques, anthropologiques ou écologiques créent un champ global de visibilité du monde occidental contemporain et de sa capacité à se reproduire universellement, ainsi que des interrogations sur ses potentialités et son devenir.


Lundi 13 décembre 2021
— RDV à 16h à la Cathédrale de Strasbourg
— puis de 17h à 18h30 : HEAR – auditorium
1 rue de l’académie, à Strasbourg
— suivi, de 19h à 21h, du cours Erratum Musical en lien ouvert avec la conférence – débat

Dans le contexte sanitaire actuel, l’accès de l’événement en auditorium est réservé aux étudiant·es, enseignant·es et agent·es.

Bio de Manuela de Barros - site de l'Université Paris 8
Page du Groupe Art No Name