L’option Design a participé durant cinq mois à un projet de collaboration avec Schmidt Groupe. L’occasion pour cinq étudiantes de travailler pour une entreprise œuvrant à l’échelle internationale et de mener une réflexion prospective autour d’un concept lié aux problématiques actuelles et à venir, l’alternative au tout frigo.

Dans le cadre d’une convention de partenariat école-entreprise, cinq étudiantes de l’option Design du site de Mulhouse ont répondu à la commande de Schmidt Groupe, leader dans l’aménagement de l’habitat sur mesure, sur le thème de l’alternative au tout frigo. « Tout est parti d’une réflexion sur la place du réfrigérateur dans nos cuisines contemporaines, en lien avec l’évolution des modes de consommation et l’émergence du concept d’écoresponsabilité », souligne Tristan Cenier, animateur d’innovation chez Schmidt Groupe. Comme nous développons actuellement un meuble qui prolonge la durée de vie des fruits et légumes, nous avons poussé l’idée jusqu’à imaginer une cuisine sans frigo ou quasi sans frigo. Il nous semblait intéressant de découvrir les produits novateurs pensés par de jeunes designers. »

Mise en situation réelle

Durant cinq mois, d’octobre 2018 à janvier 2019, Flora Acquistapace, Laura Conill, Théoline Ramos, Alicia Rouzeau et Camille Stephany, toutes étudiantes alors en 4e année ont travaillé sur le sujet, dans le plus grand respect du cahier des charges de l’entreprise alsacienne. « Le projet était intéressant dans le sens où il questionnait de nouveaux usages. D’un point de vue personnel, j’ai trouvé les phases de recherches sur les modes de conservation des produits alimentaires anciens et actuels enrichissantes et utiles pour le développement de mon idée. J’ai appris, je me suis inspirée, j’ai découvert des anecdotes, les spécificités des matériaux… », confie Théoline Ramos, qui a imaginé un meuble inspiré du garde-manger.

Bénéfices partagés

Designer et enseignant à la HEAR, Frédéric Ruyant a accompagné les cinq étudiantes tout au long de cette immersion dans la réalité du monde professionnel. Une expérience bénéfique à plus d’un titre : « Collaborer avec une entreprise permet de confronter les futurs designers aux problématiques de l’industrie, de la fabrication, de la production et avant tout de la conception ». Esquisses, maquettes, dessins techniques et scénario d’usage, les étudiantes ont toutes développé de A à Z un projet individuel autour de la thématique. Des propositions bien construites, une illustration claire et des rendus artistiques particulièrement appréciés par Schmidt Groupe qui envisage d’ores et déjà une nouvelle collaboration avec la HEAR.

Isabelle Flayeux