Le bijou contemporain de Sébastien Carré se regarde comme quelque chose d’intime, d’organique. Diplômé de l’atelier bijou en 2014, l’artiste explore la relation au corps —  au sien —  dans des créations fascinantes. Rencontre.

« Quand je suis rentré à la HEAR en première année, je ne connaissais pas du tout le bijou contemporain. C’est en passant la soirée chez une amie qui avait fait l’école Boulle (ndlr: l’école propose un BMA Art du bijou) que j’ai découvert ce monde ! Elle avait un petit atelier dans sa chambre et elle m’a montré quelques techniques… J’ai passé la soirée à créer une bague ! » raconte, amusé, Sébastien Carré lorsqu’on lui demande sa rencontre avec le bijou contemporain.

Déclic

Mais le vrai déclic se produira outre-Rhin à la Munich Jewellery Week, lors d’un voyage pédagogique organisé par Sophie Hanagarth et Florence Lehmann, les enseignantes de l’atelier. L’événement est un incontournable pour les créateurs et les collectionneurs du monde entier passionnés par cet art. « C’est lors de cette semaine à Munich que j’ai vraiment réalisé ce qu’était le bijou contemporain. J’ai compris que l’on pouvait utiliser tellement de matières différentes et que la démarche de création d’un bijou pouvait être conceptuelle », se souvient le jeune artiste.

Au début de son apprentissage, Sébastien Carré s’en tient aux matériaux classiques : cuivre, laiton, métal,  expérimente un maximum d’outillages et crée, par exemple, des cottes de mailles. Mais sa vie et sa pratique vont radicalement changer le jour où il apprend qu’il est atteint de la maladie de Crohn (ndlr: maladie inflammatoire chronique intestinale). « J’ai perdu énormément de poids en quelques jours. J’étais très affaibli et le fait de rester assis à mon établi me faisait souffrir. J’ai dû m’adapter… »

Force créatrice

Et Sébastien Carré va aller bien au-delà de l’adaptation, il fera de sa maladie une véritable force créatrice. « Quand j’ai été hospitalisé, j’ai commencé à utiliser du textile pour passer le temps. Je crochetais, je tricotais, je brodais. Ce sont ma mère et mes grands-mères qui m’ont appris ces techniques. Mes créations ont alors totalement évolué à ce moment-là », se souvient-il.

Ses bijoux expriment ce qu’il lui arrive. Ses colliers, bracelets et broches ressemblent à s’y méprendre à des organes, des intestins, des bactéries. Il utilise des matières animales, végétales, minérales… un véritable écosystème qui lui permet de recréer un lien avec son propre corps.

Distinctions

Avec ses créations singulières, Sébastien Carré se fait rapidement une place dans le monde du bijou contemporain. Il collectionne les prix, dès sa sortie de l’école : en 2015, il remporte le Prix Gioielli in Fermento à Milan, le Prix de la Jeune création Métiers d’Art d’Ateliers d’Art de France et le Prix du jury et du public de The Legacy Award par la galerie Alliage, puis l’année suivante, l’Académie Rhénane lui décerne le Prix pour les Arts à Strasbourg. Presque cinq ans après son diplôme, Sébastien Carré présente une liste impressionnante de participations à des expositions — une centaine environ —  et en France, en Europe et même en Asie et aux Etats-Unis. Il est représenté aujourd’hui par plusieurs galeries en France et à l’étranger.

Devant un succès pareil, on ne peut pas finir la conversation sans glaner quelques conseils à destination des étudiants. « Il faut profiter des ateliers de l’option Art objet (ndlr: bijou, verre, bois, livre, métal, terre/céramique) et ne pas hésiter à tester différentes techniques, varier les matériaux et les médiums » suggère le créateur. Sans oublier le côté relations publiques : « c’est hyper important d’aller aux différents salons et expositions et rencontrer un maximum de gens ! Sans oublier de créer un site, une page Facebook ou Instagram où l’on répertorie tout son travail au fur et à mesure. »

Sébastien Carré prépare actuellement une exposition collective à la galerie associative Art’Course à Strasbourg pour laquelle il est commissaire d’exposition. Intitulée « Lié.e.s », l’exposition réunira une quarantaine d’artistes du monde du bijou d’art et bijou contemporain et se tiendra du 5 au 29 juin 2019. Le rendez-vous est pris !

(Mis en ligne le 26.04.2019)


—  Baccalauréat littéraire
—  Préparation aux concours des écoles d’arts (Atelier Hourdé et EPSAA)
—  DNAP et DNSEP Art-objet Bijou à la HEAR


Le site web de Sébastien Carré
Son instagram
Sa page Facebook