Au fil des 3 années de leur cursus au sein de l’atelier de Didactique visuelle, les étudiants de la HEAR se forment et se perfectionnent à la pédagogie par l’image. Grâce à des liens étroits avec des universités et des institutions culturelles, les sujets de transmission des savoirs ou de médiation culturelle sont immenses. Avec à la clé, comme avec la collection Art’propos, des productions vivantes et passionnantes.

Initiée en 2014, la collection Art’propos, dédiée à la présentation d’œuvres d’art, illustre le principe pédagogique de cette formation centrée sur l’expérimentation : « apprendre par le faire » comme l’explique Olivier Poncer, son responsable. Cette collection de 20 courts-métrages, de 3 à 8 minutes chacun, s’agrandit chaque année en fonction des grandes thématiques explorées par le programme de recherche Didactique tangible, telles que les visages, l’anatomie, les modèles… Les sujets naissent aussi de l’envie des étudiants de présenter une œuvre particulière, de partenariats avec des musées français et étrangers et de la volonté d’étudier une grande variété de supports : peintures, sculptures, illustrations…

Un travail d’équipe
« L’objectif d’Art’propos c’est d’exercer les étudiants à réaliser des films vivants, pédagogiques, dans un contexte réel, avec une grande liberté de ton et de style. » Pour cela, outre les partenariats avec des institutions culturelles reconnues (Musée de l’Homme à Paris, Kunstmuseum et Museum Tinguely à Bâle, MAMC à Strasbourg), Olivier Poncer s’appuie sur la contribution de Charlie Chabrier, enseignant au sein de l’atelier vidéo, qui intervient dans l’accompagnement scénaristique et technique des films et Martial Guédron, responsable du master Histoire de l’art à l’université de Strasbourg ainsi que sur les étudiants musiciens de l’Académie supérieure de musique de Strasbourg–HEAR encadrés par Jean-Daniel Hégé.

Car pour chaque court-métrage une petite équipe est constituée avec deux étudiants en master 1 de Didactique visuelle, un étudiant de l’Université, un étudiant en composition musicale et le conservateur du musée concerné. Chacun sa mission : l’étudiant en histoire de l’art documente le sujet, le musicien est associé dès le début pour « tricoter » une bande-son sur-mesure, le conservateur cède les droits sur l’œuvre. Le binôme de l’atelier Didactique visuelle écrit son scénario, procède au tournage, parfois in situ, réalise les animations, les éventuelles illustrations, le montage vidéo, le générique… « Une grande difficulté consiste à trouver le bon équilibre entre les images et les commentaires, entre l’information historique et le scénario du film. » Savoir reconnaître quand la force de l’image prend le relais des mots.

Un cadre, mais beaucoup de liberté !
« Le format Art’propos donne un cadre, mais rien n’est formaté, les étudiants sont libres d’utiliser les techniques de leur choix ». Selon leurs besoins, ils peuvent aussi profiter des ressources techniques des autres ateliers de la HEAR. Et en futurs professionnels accomplis, ils apprennent à gérer toutes les questions d’achats de droits, liés à toute œuvre d’art. Un visionnage des petites pépites qui composent la collection complète, en ligne sur vimeo, illustre la diversité des propos et la créativité de ces travaux d’étude, qui donnent envie de pousser la porte des musées. Certains courts-métrages y trouvent d’ailleurs leur place, à côté de l’œuvre originale.

Corinne Maix

(mis en ligne le 02.10.2019)


Visionner les films de la collection Art’propos sur le Viméo de l’école
Site internet de Didactique visuelle