Anne Hubert, fondatrice de la marque de linge de maison néo-traditionnelle, a proposé à une quinzaine d’étudiantes de l’atelier Design textile de s’approprier les codes de sa marque. Une façon prospective de s’imaginer à quoi pourrait ressembler une collection de produits et d’accessoires textiles dans le futur de la marque.

Mettre en situation professionnelle ses étudiantes de 3e année de Design textile, c’était la volonté de Christelle Le Déan, professeur à la HEAR à Mulhouse, lorsqu’elle a contacté Anne Hubert. « Anne a un cursus auquel les étudiantes peuvent s’identifier », explique-t-elle, « elle peut être une source d’inspiration! » Le studio de la marque étant installé à environ 3 kilomètres du site d’arts plastiques de Mulhouse, les connexions se feront naturellement.

La Cerise fête ses 10 ans en 2017 et pour l’occasion, Anne Hubert soumet l’idée à la quinzaine d’étudiantes de revisiter à leur manière les codes de la marque. « Après ces dix années, je me suis posée la question de la suite de la Cerise », explique la créatrice, « je me suis dit que cela pouvait être inspirant de demander à de jeunes artistes de se l’approprier ».

Création et récupération

Après plusieurs rencontres et des mois de travail, les étudiantes ont présenté leurs productions à une Anne Hubert bluffée. « Je suis impressionnée par la richesse et la variété dans l’interprétation de la marque », s’enthousiasme-t-elle. Dans une optique de création et de récupération, en tenant compte des consignes liées à la marque de fabrique et à l’identité de l’entreprise, le petit groupe de 3e année Design textile s’amuse avec les techniques, joue avec les couleurs et les motifs, détourne les produits de la Cerise sur le gâteau, tout en promouvant l’aspect artisanal.

Revalorisation de tissus d’anciennes collections pour les teindre de façon naturelle afin de créer une gamme de produits de salle de bain, création d’une blouse de travail au patronage et motifs résolument contemporains, création d’une collection inédite de petits objets en céramique, questionnement du genre dans la fabrication de trousse de toilette, élaboration d’un emballage en tissu d’inspiration japonaise, etc.

Artisane

Toutes ces propositions repensent les objets traditionnels de l’univers de la maison en utilisant les codes d’aujourd’hui, tout en prenant soin d’utiliser des techniques artisanales et éthiques. « Anne a mené sa barque comme une artisane en prenant soin de respecter des valeurs environnementales et humaines », explique Christelle Le Déan, « sa marque s’exporte dans le monde entier, ça prouve que ce genre de création textile a de l’avenir ! ».

(mis en ligne le 23. 03.2018)


Découvrez toutes les photos sur Flickr
Le site de La Cerise sur le gâteau